Aloe Avenir

Aloe Avenir

L'Iode

Définition de l’Iode

L’Iode est un élément chimique noté I et de numéro atomique 53. Il s’agit d’un élément de la famille des Halogènes. L’iode est un élément assez rare et comme la plupart des halogènes, on le retrouve principalement sous forme diatomique, le diode. Le diode à l’aspect d’un élément solide gris métallique émanant des vapeurs violacées irritantes. C’est l’oligoélément le plus lourd présent dans toutes les formes de vie. Il est très utilisé en radiologie pour sa faible toxicité et sa grande capacité à se lier aux composés organique. L’iode est peu hydrosoluble mais les sels d’iodes le sont d’avantage. Cet élément est aussi utilisé dans les réacteurs nucléaires sous forme d’Iode 131. Sous cette forme, l’iode est très cancérigène en raison de sa radioactivité β. Enfin, l’iode peut être utilisé dans les rayons X, la scintigraphie, et dans certain traitement anticancéreux.

 

 

L’Iode dans l’Organisme

L’iode est un oligoélément indispensable qui sert presque exclusivement pour la fabrication des hormones thyroïdiennes sécrétées par la glande thyroïde. Les hormones thyroïdiennes sont extrêmement importantes dans l’organisme car elles sont en charge du développement cérébral. La principale hormone sécrétée à partir de l’iode est la Thyroxine, cette hormone va agir en synergie avec d’autres hormones comme l’insuline, l’adrénaline, et l’hormone de croissance. On estime qu’au moins 50 % de l’iode absorbé est utilisé par la glande thyroïde. L’iode va donc agir sur la croissance et le métabolisme, il va aussi :

  • Favoriser la croissance et la maturation du squelette
  • Favoriser de développement du système tégénaire (peau, cheveux, ongles…)
  • Etre nécessaire à la bonne fertilité
  • Stimuler la lactation chez la femme allaitante
  • Favoriser le fonctionnement normal du cœur
  • Agir sur l’activité sécrétrice des sucs digestifs

 

Les Apports Recommandés en Iode

De nos jours, les apports en iode sont suffisant et se trouve facilement dans l’alimentation. L’iode est un élément dans les apports varie beaucoup selon l’âge, mais aussi selon la situation géographique. C’est apports sont de :

  • 90 µg pour un enfant de 0 à 6 ans
  • 120 µg pour un enfant de 7 à 13 ans
  • 150 µg pour un adolescent ou un adulte
  • 200 à 300 µg pour une femme enceinte ou allaitante

 

Même si l’iode est facile à trouver dans l’alimentation, les adultes en manque parfois un peu. Pour certaine personne il est conseillé de surveiller le taux d’iode :

  • Les femmes enceintes ou allaitante : Elles doivent faire particulièrement attention à avoir un bon apport en iode durant toute la durée de la grossesse, mais aussi durant toute la durée de l’allaitement.
  • Les femmes ménopausées : A cette période, la glande thyroïde est perturbée de tous les changements du corps.
  • Les sportifs : Ils sont plus sensibles à un manque d’iode, l’activité physique entraîne une perte d’iode par la transpiration.
  • Les fumeurs : Car le tabac à un effet anti-iode et freine sont absorption par l’organisme.  
  • Les végétariens : Ils ont une alimentation très déficitaire en iode car ils excluent les poissons et les fruits de mers pourtant très riche en iode. Il leur est conseillé de surveiller leur taux d’iode.

 

Note : Les populations vivant dans les régions continentales et dans les régions côtières de méditerranée seraient plus exposés au manque d’iode.

La Carence et l’Excès d’Iode

Les carences en iode sont rares mais les petits manques sont courants surtout chez les adultes. Un déficit en iode trop important chez les enfants va provoquer des retards mentaux et des retards de croissance. Il peut survenir une atteinte du nouveau-né si les carences apparaissent lors de la grossesse. Sur l’organisme, une carence provoque également :

  • Troubles psychomoteurs (Fatigue)
  • Déprime, hallucinations
  • Trous de mémoires
  • Prise de poids
  • Troubles digestifs et cardiaques

 

Important : La glande thyroïde a besoin d’iode pour fabriquer des hormones thyroïdiennes, mais l’iode seul ne suffit pas, il lui faut également du zinc et du sélénium. Une carence en l’un de c’est 3 éléments a un impact sur l’organisme et va ralentir les fonctions de la glande thyroïde.

A l’inverse une prise excessive d’Iode ou hyperthyroïdie va provoquer :

  • Perturbation des pulsations cardiaques
  • Perte de poids
  • Eruption cutanée
  • Œdème de la glotte ou des poumons (excès grave)

 Il est donc conseillé également de ne pas abuser de l’iode.

 

L’Iode et l’Alimentation

L’iode est présent principalement dans les algues, les fruits de mers, les poissons et les sels de table iodé. Plus largement, on en retrouve également dans les viandes et les fromages (en particuliers les fromages salés).

 

Aliments

Teneur (µg/100 g)

Aliments

Teneur (µg/100 g)

 

 

 

 

 Sel de table Iodé

7600

 Œufs

38,8

 Algues

6500

 Crevettes

37

 Huile de foie de Morue

838

 Emmental

32

 Aiglefin

318

 Haricots vert

30

 Saumon

245

 Yaourt Nature

20

 Morue

143

 Sardines

15

 Langoustine

130

 Lard

9,7

 Cabillaud

110

 Bacon

7,7

 Homard

102

 Beurre

5,6

 Coquillages

78

 Fromage

5

 Huîtres

57

 Porc

4,5



11/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 261 autres membres